Share |

Mythopoeia

                                  Mythopoeia

Le mot "myhtopoeia" est d'origine grecque μυθοποιία, μυθοποίησις : "fabulatrice", ou "prise de mythe". En grec, le μυθος est l'histoire, qui peut être aussi bien banale et courante qu'imaginaire.

Avec ce long poème, Tolkien s'affranchit de l'opinion balzacienne évoquée dans son roman La vieille fille (1836), visant à la séparation des mythes en deux classes, mythes anciens et mythes modernes (les premiers désignant les histoires passées qui ne s'adaptent pas aux époques et qui ne dépendent pas des conséquences que l'Histoire tient sur l'Homme ; les seconds qui définissent des modèles types du genre de personnes ou de lieux sur lesquels l'Histoire a altéré leur manière de vivre, de se comporter et leur rapport aux autres).

A la place, il repose la question différemment : Faut-il des mythes ou n'en faut-il pas ? Il s'agit donc d'un dialogue en genre poétique qui oppose deux personnages aux opinions opposées : Philomythus, donc "celui qui aime les mythes" et Misomythus, ou "celui qui hait les mythes".

Petit à petit l'opinion de Philomythus surpasse et anéantit celle de Misomythus : le mythe triomphe et la vie littéraire de Tolkien est enfin justifiée.

                                                   

    Ancienne édition pocket de Faërie et autres textes  dans lequel se trouve le poème Mythopoeia

 

 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

www.lordoftheringsjf.e-monsite.com est un site à but non lucratif et ne dispose d'aucun droit sur les images exploitées, sauf bannière, logos et tout contenu écrit

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site